24 mars 2016

La chocolaterie Cyril Lignac

Cyril et la Chocolaterie

L'intenable Lignac a encore frappé avec l'ouverture d'un nouvel établissement dans "son quartier" dédié au chocolat, au nom simple mais qui en dit long


Toujours en duo avec son fidèle pâtissier, Benoit Couvrand, il ouvre un espace qui reprend ses fameux codes, la proximité, la décontraction, l'humour (la citation "gourmand croquant" sur les paquets), la présentation pour continuer son histoire d'amour avec les français.
Pour les toucher au cœur, les pâtisseries reprennent les codes efficaces de la nostalgie, du plaisir simple et direct, sans renier une certaine modernité


Tout le monde sait, même sans être people, que Lignac voit la vie en rose, qu'il a peut-être atteint la sagesse (étymologiquement) dans une romance sans paroles (du nom du mime), mais maintenant on apprend qu'il la voit aussi en chocolat.

Certaines mauvaise langue y préfigure le début d'un déclin médiatique. Je pense plutôt qu'il assoie sa position dans l'espace de la gourmandise et dans l'esprit des français, en la jouant comme Beckham: classe et proche à la fois.



La gamme est resserrée autour de produits faciles à déguster, hors du purisme technique des grands pâtissiers d'aujourd'hui: brioches, viennoiseries, mais aussi un Goûter simple comme bonjour (une tranche de chocolat enfermée dans un sandwich de pain au lait), barres cacaotées, pâte à tartiner et un Tigré (une sorte de financier bigarré) hyper convaincant. En effet, la crème chocolat se voit parer de grains soufflés pour apporter "sa" touche perso et un brin d’originalité. C'est une sorte de bonbon, qui met le plaisir au Ier plan..


On retrouve les gâteaux de la pâtisserie d'en face mais aussi des productions propres soit par la présentation (à la part ou entier, pour être déguster sur place), soit directement par la recette. Enfin, les tablettes, déclinées en 3 versions, s'offrent en toute gourmandise: pures, aromatisées ou en bonbon. Là, il fait fort en chocolat! Les garnitures sont incluses dans la tablette elle-même! Les tablettes bonbons, plus pratiques, sont quand même trop sucrées: des chocolettis d'artisan avec encore une fois trop de variété au lait.
Les prix sont du coup plus élevés pour cette gamme, mais le packaging est somptueux. La couverture est de Valrhona à 80%, pour assurer la qualité et tout est fait maison avec beaucoup de soin (moules sur mesure, sélection des origines, etc...) dans leur atelier en banlieue. Beaucoup de lait et un peu de noir pour les amateurs comme moi dont cette tablette aux amandes caramélisées bien ferme. La pâte à tartiner aussi donne dans ce registre: immédiate, douce, croquante forcément, agréable. (Cf notre article)


Même esprit pour le cadre, moderne, graphique et chaleureux, sans intimidation, à la fois salon de thé, coffee shop dans la déco, boutique d'aujourd'hui avec sa grande table à partager (plutôt que le chocolat!), ses petites tables à l’intérieur ou en terrasse ou les tablettes mobiles.  La vitrine et la présentation disposent, proposent sans luxe mais avec l'exquis. Avec un côté anglo-saxon évident.
Un lieu de vie, ouvert dès le matin, qui veut rassembler tous les gourmands toute la journée.


Pour moi, le seul regret est l'utilisation d'un café pas assez haut de gamme, forcément plus conforme à son projet. Vous pourrez toujours vous rattraper sur le chocolat chaud. J'aurais sans doute goûter plus de choses si je n'avais pas eu la stupide idée d'oublier mon portefeuille à la maison....


En somme, un concept à l'image de la personnalité et de la relation qu'entretient Lignac avec le cœur des français, dont il fait le pari qu'il est en chocolat, et qu'il saura le faire fondre, comme le reste.


La Chocolaterie Cyril Lignac
25, rue de Chanzy 75011 Paris
Metro Charonne, Faidherbe-Chaligny
Tél: 01 55 87 21 40

Ouvert de 8h à 19h tous les jours

Tablettes de 6€ à 10€
Barre chocolatée 5€
Pâtisserie individuelle 5.50€
Formule Petit-déjeuner 10€
Pâte à tartiner 9.50€ 250g

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire