Pages

13 avril 2016

Lalà lasagneria, les lasagnes droit au coeur

La La L'ère des lasagnes a sonné


Trop de salades sur la lasagne ont terni son image. Voilà pourquoi 2 italiens indignés - et sympa - ont décidé d'offrir aux parisiens un moyen de la déguster comme il se doit.
Et quoi de mieux que de faire appel à la référence, la mama! La lasagne, archi fraîche, cuisinée sur place avec des ingrédients sélectionnés, et déclinée en plusieurs versions, se mange "comme à la maison". Ce qui ne veut pas dire que vous allez y mettre les doigts, ou vous en faire un rouge à lèvres. Mais que les produits et les cuissons seront respectés et que tout cela se fera en toute simplicité
Moins liquide et plus moelleuse que la "française", la lasagne rejoint ainsi la liste des plats italiens dignes d’être savourés à Paris


Et pour remonter dans l'estime des italiens, le mieux est de prendre des cuistos (ou au moins des patrons) italiens! Les 2 compères ont ouvert un restaurant à leur image: sincère, juste, simple et décontracté, chaleureux.

La déco est aussi fraîche, blanche avec des ajouts de bois. C'est une trattoria, une adresse de quartier familiale et accueillante, qui ne chercha pas à intimider mais à rassurer.





Les entrées donnent le ton et la note, des classiques pour français comme la burrata qui je le rappelle n'a pas la même estime en Italie ("Gennarino" 125gr de burrata à la truffe noir, roquette et pleurotes grillées, 10€) ou les légumes grillées, et des choses plus originales: "Sciura Bresaola" carpaccio de bressaola artisanale de taureau, roquette et zeste de citron ou "Filetto" Filet de cochon noir de Calabre façon traditionnelle et tomates séchées 7€.


Ensuite, les lasagnes en différentes variations et même des cannellonis, servi avec une salade verte. Comme il n'y a avait plus de classique au ragú de bœuf, béchamel, mozzarella et grana padano (La Giana 10€), j'ai choisi celle à la saucisse et fenouil. Les commentaires font l'éloge de "La Manu" au speck, gorgonzola, ricotta, stracchino, grana padano et noix. La carte change selon les saisons.
Ne vous fiez pas à sa forme étalée qui témoigne de sa fraîcheur, les autres sont plus hautes.
On perçoit le moelleux, les couches de pâtes, la présence légère de la béchamel (contrairement à l’habitude française d'en mettre trop) et le goût de la sauce plus prononcé.

Il faut de l'appétit pour l'escalader!

Comment partir sans tester un des 2 tiramisu, le tradi ou celui du jour au citron. Même angle d'attaque, simplicité et justesse, privilégiant le moelleux contre la fermeté française et la douceur du café. Café que l'on retrouve en expresso à l’italienne aussi, plus serré, fort à cause d'une torréfaction poussée.

Et puis... et puis, on discute, on échange, on goûte les digestifs italiens (Sambuca, à l'anis) on parle entre clients, etc... Il faut dire que j'y suis allé en fin de service, mais c'est peut-être comme cela qu'on en profite le mieux, à midi au moins. Les pressés pourront toujours prendre à emporter.


Si vous fredonnez en sortant, c'est tout à fait normal, cette adresse veut mettre autant d'amour dans ses recettes que de baume au cœur de ses clients. Et la lasagne devient enfin ce plat de famille, rassurant, rempli de sentiment, mais avec une dignité retrouvée. Une idée dont seuls les italiens avaient la recette.


Lalà Lasagneria
12 rue Pierre Fontaine 75009 Paris
Metro Pigalle, St Georges, Blanche
Tel: 01 40 38 28 22
Facebook

Ouverture du lundi au vendredi 12h - 14h30 et 19h - 23h, le samedi en soirée
Entrées de 6€ à 10€, Salades 13/14€, Lasagnes de 10€ à 14€ sur place - de 9€ à 12€ à emporter
En semaine le midi, vin offert

Aucun commentaire:

Publier un commentaire