25 janvier 2018

Echo Deli, LA sensation deli-rante

Bravo Echo *

 

Pas seulement "la" sensation mais LA comme Los Angeles! En direct des USA, ce resto café entend jetlagger vos papilles....

Un vrai La La Land!


Bravo Echo Delta Charly!

A peine ouvert et tout le monde en parle - sauf encore les blogs. l'Alliance de la fusion US et du foodporn ne pouvait que séduire les foodies.

Et pourquoi pas les gourmands voire les gourmets? Répondit l’Écho...

A poêle!

Surtout avec une tendance green qui colle parfaitement avec les attentes du moment et le rose californien (sans gluten, sans lactose et végétarien). Le but est de lier healthy et saveur à coup de "-ish": healthy-ish, officiellement.

Les 2 villes lumières!

La chef, Mailea Weger, est une ancienne de Gjelina et Gjusta, adresse réputée parmi les connaisseurs. Enfin, tout le monde va vous en parler mais peu y sont allés.
Ces 2 adresses mythiques font parties des incontournables, ou des "incontournatables" que j'ai eu la chance de taster justement. Et dont on vous fait l'écho... en référence à Echo Park j'imagine.

Soda rose concombre, golden latte, cinnamon


Un art du mélange et de l'appropriation culinaire, dont je vous parle depuis plus de 8 ans maintenant. C'est là que j'ai découvert que la fusion serait le turfu. Et que les français allaient mettre 10 ans à accepter, à force de rester sur des stéréotypes.
Certes, on retrouve les classiques grilled cheese au Gouda fondant, pancakes complet sans gluten, granola maison, toast du jour (pineapple feta chile; nut & seed butter...) etc... mais aussi des mélanges sans limites, des plats en forme de test ou d'expérience. C'est ça, la "nouvelle cuisine" mondiale. Affranchie des règles d'or de la cuisine point fr ! Scuse-nous Bocuse...

Vue du top!

La carte se divise en 2 parties, le petit-déjeuner et le déjeuner. Eux-même scindés en "Savory" and "sweet start", "sandwiches" and  "Assorted salads". Plus "Specials" et les desserts (californian orange & almond cake, brownie; chai cookie) . Plus américain tu meurs....!


Dans l'ensemble, les mets sont travaillés pour faire ressortir la fraîcheur brute de légumes traités différemment. Il en ressort de l'amertume et de la fermentation, du toasté et du grillé qui ne plaira pas si facilement qu'on pourrait le croire. Et qui amène la complexité nécessaire aux gourmands avertis.

Le repas

la salade variée en écho

Dayli deli 
Mix de 3 salades du jour, herbes
Ce "vegetable plate" (je vous préviens le menu est tout en anglais) est un mix intéressant pour goûter à l'esprit de cette cuisine de légumes. Car je vous rappelle que les américains aiment le sain, et qu'on ne vient pas ici que pour se baffrer de burger et de gros cakes.
Peu d’assaisonnement finalement (vinaigrette citron confit sur le papier), et des accords marqués: kale, choux de Bruxelles, noix et noisettes toastées, patate douce au dukkah, etc... Du vert assumé!

fusion californienne, c'est hot!

Organic fried egg & Carrot salsa roja chilaquiles
Chermoula, queso fresco, piments fermentés, pickles d'oignons avec poulet Tinga (+ 4€)
Une poêle en guise d'assiette, un peu comme chez Zia, dans un esprit sudiste. Les frontières sont déplacées et le Mexique partage ses recettes... et ses piments. ça chauffe! La sauce tomate voit rouge. C'est à peine si la ricotta et les (excellents pickles) l'adoucissent.

Cinnamon roll
Comment ne pas passer à côté de ce nouveau classique, qui commence à déchaîner les passions. Très réussi - c'est un gros test - par son fond caramélisé qui amène la gourmandise. On reconnaît la "pâte" de Mamiche, la boulangerie qui cartonne! Sinon, il est bien ferme - je sais pas pourquoi tout le monde veut manger mou maintenant! - et juste dosé en cannelle.

Ce qu'on ne trouve que chez eux

Rose yogurt & seeded honey
Miel aux graines, fruits de saison avec granola à la vanille de Madagascar & tahini (+ 3€) 
Une parfaite expression de leur savoir-faire en gourmand sain: peu de sucre, des fibres et un peu de fruit. Encore une composition variée. Le cracker est parfait, le yaourt crémeux et les fruits légèrement confits.

Cucumber & Rose soda
Une eau gazeuse parfumée, avec encore une fois la rose qui devient un leitmotiv! Toujours dans la légèreté et la fraîcheur.


Golden latte
Encore un test, parmi le chai ou le Dirty chai, qui confirme la qualité apportée aux produits. Bien crémeux et onctueux, enfin gourmand!

Du vert au verre!

Expresso
Le nouveaux blend de Belleville Brûlerie, Château Belleville, préparé sur du bon matos par une ancienne de la maison, Laurene (dont la couleur des cheveux est raccord!), donc qui connaît bien les grains et l'équipement.


De Venice à Paris, l'adresse a perdu du poids et gardé ses couleurs aux murs et à l'assiette. Comme un echo lointain mais audible. Il y a toujours de l’enthousiasme et de la bonne humeur dans les projets anglo-saxons qu'il est toujours plus difficile d'expatrier à cause de notre "criticisme".
Les couleurs, la clarté, les néons, le menu board lettré, la grande table en bois invitent au partage. Pour l'instant. En effet, devant le succès prévisible, l'attente va être forte, dans tous les sens du terme (prévoyez d'arriver tôt!). A la Hollybelly...
Sinon, on applaudit les choix d'une cuisine pensée, travaillée, cohérente dans son esprit frais, variés, saine et gourmande. Elle n'est pas si évidente pour nous, qui ne reconnaissons que le dernier argument. Peu-être que cette tentative est la bonne... Un Echo deli-cieux?


Echo
Deli & Coffee shop californien
95 rue d'Aboukir 75002 Paris
Métro: Sentier, Bonne Nouvelle
Facebook
Ouvert du mercredi au vendredi 9h -16h. samedi et dimanche 10h - 17h
La cuisine sert le déj de 12h à 14h45 en semaine et 15h45 le week-end.

Petit-déjeuner Salé 9€/16€, sucré 5€/12€
Déjeuner 7€/15€, sandwich 12€/13€, salades 7€/15€

* Alphabet aéronautique

3 commentaires:

  1. Il y a toujours de l’enthousiasme et de la bonne humeur dans les projets anglo-saxons qu'il est toujours plus difficile d'expatriés à cause de notre criticisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Expatrier" et non "expatriés", "sens critique" et non "criticisme"....
      On révise son Larousse et son Bescherelle...

      Supprimer
    2. D'accord pour "expatrier" mais pas pour le terme "criticisme" utilisé ici comme abus de critique (en lieu et place de l'enthousiasme) alors que sens critique est une qualité . De plus, c'est une allusion au mot anglais, de circonstance dans cet article.
      Bien que pour moi l'orthographe ne soit qu'une convention morte et à enterrer dont on ne parlera plus dans 20 ans (alleluia), à laquelle se raccroche ceux qui ont peur que le monde change, je fais quand même relire mes articles par un juge de paix.
      La preuve, j'ai plus de remarque sur un pauvre S ou un accent pas assez grave - alors qu'on se comprend parfaitement - que sur le fond et les idées.

      Supprimer