30 septembre 2015

The Beans on Fire

Vue de la baie


Nouveau coffee shop dans un quartier qui en est de plus en plus pourvu, Beans se démarque par son approche terroir, sa technique et sa torréfaction collaborative


On connaissait The Beans on Fire et son service du vend/sam/dim en partenariat avec KB Caféshop. Depuis hier, ils viennent d'ouvrir la partie coffee shop en semaine avec un service de restauration le mardi et le jeudi. Toujours en partenariat mais cette fois avec Chez Colette, la cantine d'à côté, et non le concept store du Ier arrondissement. On y était!




Ce qui distingue ce lieux par rapport aux autres dans le quartier notamment, c'est d'une part la situation avantageuse, près du square Gardette et de l'autre leur activité de torréfacteur. Ceux-là, on les compte sur les doigts d'un main. De plus, les origines et le passé des 2 proprios, les amènent à nous dégoter des grains d'Amérique Latine et plus particulièrement de Colombie, de derrière les fagots, ou plutôt les sacs de jute.


Leur boutique a d'ailleurs commencé par ce travail, avec KBCafeshop dont il torréfie les grains. On était passé les voir pour mieux comprendre et goûter (en semaine uniquement à l'époque).
Les travaux (presque) finis, Maria et Andrès, éprouvent beaucoup de plaisir et de joie à servir café et gourmandises aux habitant du quartier, aux enfants au goûter et aux blogueurs (chiants) de passage...

On aperçoit maintenant de plus en plus d'idée directrice pour la déco, souvent faite maison. Ici, c'est ambiance atelier de café, avec sac et planches de bois, qui correspond assez bien à l’activité et à l'esprit du lieu. La salle est complètement ouverte sur le bar, la cuisine (pour le sucré), et même la salle des machines!

L'idée de créer une une petite lucarne de commande sur la rue est assez maline, en espérant que les ventes à emporter décollent un peu en France. La gentillesse de l'accueil, très important dans ce genre d'établissement, est palpable et participe à l’expérience agréable.

On retrouve les extractions classiques, courtes (marzocco) et longues, sur des cafés sélectionnés (Miramar ou Las Nubitas), en chaud ou froid. Avec un petit extra, un babycino 3€, spécialement pour les enfants. Plus des jus et thés.

La bonne salade feta patates douces, haricots rouges...

Pour l'instant, l'offre déjeuner temporaire et à l'essai se la joue bocaux en verre, en salade, que l'on peut accompagner d'une soupe du jour (pommes de terre, cresson). Donc soit poulet, maïs, poivrons, sauce crémeuse citron coriandre; ou en végétarien, patates douces et haricots rouges rôties, feta, coriandre fraîche, vive par l'acidité et très bien assaisonnée. L'ensemble fonctionnait à merveille. La formule est accompagnée d'une demi tradition olives ou céréales au choix.


Il y avait quand même 3 desserts au choix sur la carte. Le crumble pommes poires chocolat, raisin et noisettes torréfiées était assez gourmand, pas trop sucré et un poil liquide au fond (cuisson en barquette carton); un fromage blanc au muesli maison et une compote pommes poires cannelle.



Avec sa grande terrasse, sa situation en retrait près d'un parc charmant, mais surtout un accueil aussi chaud qu'une machine de torréfaction, des grains rares de grande qualité et une offre - certes éphémère - de restauration, ce lieu est parti pour un succès qu'on lui souhaite à la hauteur de ses prestations.

MAJ: Depuis janvier 2016, Colette est remplacé par O Coffee Shop et leur pâtissière US du lundi au jeudi de 8h à 17h. Pour ce que nous avons goûté, c'est trop sucré pour nos habitudes françaises mais ils vont sans doute faire des ajustements. O Coffee Shop faisait jusqu'à présent un des meilleurs banana bread de Paris.... A suivre


The Beans on Fire
7 rue du Général Blaise 75011 Paris
Métro Saint-Ambroise, Rue St Maur
Facebook

Expresso 2.50€, filtre 3.50€; chocolat chaud 5€
Casse-croûte 6€ en petites faims; 9€ en grandes faims; soupe 5€; dessert 3€

Notre liste des bonnes adresses du café parisien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire