18 septembre 2015

Radiodays, café et gourmandise

De bonnes ondes

Dernier des coffee shops sur la scène parisienne, Radiodays évoque les jours heureux où la pluie ne nous dérange même pas, tellement le café est bon et les gourmandises savoureuses. Un bon poste pour écouter un disc sans jockey version vinyle, confortablement installé dans la petite salle de la taille d'un studio d'enregistrement



Tout est frais et fait maison avec beaucoup de soin et une pincée d'amour. De la soupe de saison à la salade du jour, du Devil's cake chocolat 80% au banana bread, du café de qualité à la citronnade au sirop home made




Pareil et si différent. On peut choisir de rester cliché et de ne repérer que les constantes, voire les gimmicks habituels du coffee shop parisien. Ou bien si l'on est pas trop sectaire, observer les 50 nuances de petit noir propres à chacun d'entre eux. Celui-ci par exemple, porte la marque des transfuges et des reconversions:  passion, envie et partage.


Autour d'une machine au design de fusée des années 50, la fameuse Mirage de Kees van der Westen qui fait de temps en temps son apparition dans les établissements amoureux des belles formes. Un bon émetteur de vibrations au rendu régulier.

Sur une partition de notes du torréfacteur Coutume et leur grain particulier (Guatemala Carmen Joya pour l'expresso) ou le Kamwangi pour le filtre, les 2 animateurs la jouent profil bas et plaisir du client.

Comme pour cette déco personnel, subtilement appuyée par une architecte, pour assurer, et pleines de bonnes intentions: un bar bas palpable, qui permet de voir les secrets de cuisine derrière les manettes, un mini salon-canapé, des tables hautes pour suivre l’émission et le chant de la rue, des BD, des journaux à dispo, et même une pompe à vélo dispo, en cas de mauvais coups.


La soupe du jour fut un régal: épaisse, dense, crémeuse et roborative puisque la version mini m'a calé. Patate douce et carottes, fromage blanc, graines de lin grillées, gignembre et un fond d'oignons revenus à l'huile, accompagnée par des tranches de pain toastées. Du coup, je n'ai pas pu goûter la salade quinoa, betterave, feta, persil, amandes, oignons rouges, mesclun japonais, pourtant sur la grille des programmes.


Les ondes sont toujours aussi bonnes pour les douceurs sucrées. La volonté de tout faire soi-même, souvent en bio, amène une qualité et des saveurs intenses. Comme pour ce gâteau au chocolat diablement bien composé, accompagné d'une ganache et d'une sorte de crumble aux amandes. Ou ce banana bread qui parfumera votre salon par ses effluves sucrées. Le cheesecake attendait son glaçage, l'angel cake sa recette et le granola reposait dans son pot....

De même pour la citronnade au sirop maison (vanille, orange et peut-être citron bientôt). Peu sucrée, parfumée et rafraîchissante, même sans les glaçons à l'eau osmosée que j'ai écartée par gout personnel.



Les auditeurs apprécieront l'engagement, la passion et le sens de l'accueil de cette station bien confortable, surtout quand elle vous accueille de café gourmet et de préparations gourmandes et fraîches!


Radiodays
15 rue Alibert 75010 Paris
Facebook
Expresso 2.50€, filtre 3€
Citronnade 3.5€
Soupes PM 4.50€ GM 6.50€; sandwich 7.50€; salade 7.50€

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire