8 mars 2014

Fine Lalla? ruelle marocaine

Maroc coco

Dans la veine des adresses de street qui fleurissent à Paris, Fine Lalla (trad "où est mamie") donne la version marocaine de l’en-cas

L'adresse a fermé sans aucune explication officielle, en plein boom alors que les contrats pleuvaient.



Tajine, couscous, légumes aux aromates, etc...Tous ces bons plats adorés par la majorité des français ont désormais le droit à une forme rapide et pratique. L'idée derrière ce projet consiste à moderniser le propos et le faire entrer dans le 21e siècle, c'est-à-dire dans les standard de la street food: boutique-épicerie et concept store.



Loin des décos "typiques", le lieu se veut graphique et design. On aimera ou pas, question de goût personnel. L'ensemble navigue entre kitsch et 2.0: beaucoup de rose, de bonbon, de rose-bonbon, et de soupirail en neo-plastique. Rien à voir avec les adresses pointues de la capitale dans ce coin sans âme d’Opéra. 

On nous proposait une ruelle de souk marocaine avec différents étals, on se retrouve dans une petite cantine fluo avec des vitrines transparentes et des comptoirs à la Stark fabriqués par Ikéa. Nez en moins, la vue est directe sur les boites rondes des plats, soupes et desserts.



C'est clair, net et joyeux. Un stand de jus pressé minute vous fait face, le feng shui maghrébin. Bonne idée ces oranges navels et ces clémentines pressées devant vous, entre les étalages de fruits.
On zyeute le nuancier des couleurs pour observer les formules, faut pas être daltonien. On comprend qu'il n'y a que des associations plat/boissons (sodas). Pas grave, j'aime les arc-en-ciels. 

Jus délicieux, le tajine, l'entrée et 2 desserts

Tagine de Poulet aux Citrons Confits, Pomme de terre & Olives Vertes Dénoyautées

Ce sera un couscous/poulets/oignons ou plus exactement une boite ronde de semoule, accompagnée d'une autre d'oignons confits au sucre, de la cannelle et des morceaux de poulet. Le tout réchauffé au micro-onde (aïe)! Les petits morceaux de volatile...se volatilisent-t-ils sous les ondes? On en a trouvé quelques uns perdus dans une soupe de sucre au goût d'oignons.
Pour le tajine, en revanche, de bons et nombreux morceaux de chair blanche et ferme accompagnés de citron pas assez confit toutefois. La semoule d'accompagnement était légère et fine et sans tra lala (sinon c’était un morceau de baguette!).

Couscous de Poulet aux Oignons Caramélisés, Pois Chiches et Raisins Secs
Mais où est passé le sens aiguë des épices et aromates marocains? Les saveurs rappellent les plats que l'on fait chez soi, avant de connaitre le ras-el-hanout et les bonnes épiceries. Il est possible que l'on soit tomber un  jour sans, vu les autres critiques. Les 2 créateurs innovent également avec ces étonnants sandwichs de tajine (non testé). Une sorte de cronut inter-national!

Les entrées, toujours aussi consensuel (merci les amis du blog Le Grumeau pour le terme!) se révèlent pleine de fraîcheur et d'association plaisir: 
"Caviar de Courgettes & Tomates, dans son Doux Mélange d’épices" super rafraîchissante.
"Salade de Tomates, Concombres & Oignons Rouges dite "Marocaine"" plus parfumée.

Les biscuits et cornes de gazelles déclinées 

Assortiments de gateaux
Le dessert, "fromage blanc-compotée de dattes" était dans la même lignée, simple, reconnaissable. Idem pour les cornes de gazelle déclinées en plusieurs parfums ou le biscuit (dans la petite boite transparente sur la photo).

Un lieu agréable, avec un accueil tout en gentillesse et délicatesse, du wifi à volonté, un coin épicerie, des couleurs en signe de générosité et une cuisine très (trop?) douce et sans épines. La carte de street est originale (Iere adresse marocaine?) et la générosité palpable. Une adresse affective.




23 Rue Louis le grand - 75002 Paris

Du lundi au samedi de 11h à 22h
Service de livraison et commande possible de 19h30à 22h

Formules à 5€, 9€ et 11€
Sandwich 4€, dessert 3€, jus pressé à 3.50€ et 4.50€

Un deuxième établissement est prévu à La Défense

Aucun commentaire:

Publier un commentaire