25 août 2014

Marcel

Marcel mal aimé

On hésite, on édite, et Marcel, sans punch, sans serre-dents




Au départ, je cherchais une adresse qui serve l'après-midi. C'est toujours une gageure à Paris de trouver du service continu. Les touristes doivent être dépités. En y regardant de plus près, Le resto-cantine Marcel a d'ailleurs les attraits du modèle anglo-saxons, service large et jolie déco, jusqu'aux recettes. Tentant.

Déj à 3 o'clock, à Paris!!!

A la sortie, ce fut une semie déception. Pas la peine de donner à Marcel du champ. L'ambiance est assez sympa, le personnel accueillant et la présentation travaillée. Cependant, le flegme des serveurs et l’assaisonnement archi sucré ont parasité l’expérience.

C'est donc loin d'être une arnaque, plutôt une déconvenue. Accueillir avec le sourire, c'est bien mais ne pas apporter les menus et même s'étonner qu'on les attende, c'est une autre musique. Comme ne pas connaître l'origine des produits. Un jour (rêvons), il n'y a aura pas que les blogueurs et journalistes qui poseront ces questions, les clients aussi voudront savoir ce qu'ils mangent, pour vraiment en évaluer le prix. Logo "fait maison" ou pas.

La salle s'étire entre miroirs et reflets, entre néo-brasserie et ex-atelier. On se sent bien, les banquettes sont accueillantes et confortables. Dés que les (trop?) jeunes serveurs lâchent leur portable ou finissent de rigoler, le service commence, à leur guise.

Salade betteraves
La carte est world wide web, c'est-à dire internationale et dominée par les yankees: entrée de calamari fritti ou de crab cake; sandwich  en bagels, hot-dog ou fish & chips; salade en version Caesar; assiettes de jamon; gâteaux anglais et brunch. C'est large, varié, et bien choisi.

Le sandwich Reuben
Cependant, passé le plaisir de l'esthétique des assiettes, la bouche se resserre à la rencontre d'un chèvre amer (salade betteraves, 13€) ou par l'abondance de sucre dans les sauces, bannissant tout espoir de goût délicat. L'emmental du Reuben (15€) au pastrami AOI (Appellation d'Origine Inconnu) confirmait son infériorité devant le cheddar. Pour le coup, c'est trop US!
 Il reste toutefois la petite épicerie de produits bienvenus. Cela mériterait sans doute une deuxième visite pour approfondir la large carte, c'était peut-être un mauvais jour. D'autant que la citronnade gingembre (5€) était plutôt réussie.

Un Victoria Sponge - plus sponge que victorieux - achevait mon désir de corps gras. Au diable éthique! Trop cher et trop près du paradis du sucré - la rue du Bac - et ses îlots gourmands (Pâtisserie des Rêves, Des Gâteaux et du Pain, Marcolini, Ladurée, Chapon, etc).

Comme on dit en foot, je ne vais pas accabler Marcel de saillies. Chacun se fera son idée et je serais
heureux d'entendre des avis divers cités.


MARCEL
15 rue de Babylone 75007 Paris
Tel: 01 42 22 62 62
M° Sevres-Babylone, Vaneau
Service continu de 10h à 23h, samedi et dimanche de 10h à 19h d'après leur site

Adresse originelle au 1 Villa Léandre 75018 Paris

A emporter, brunch

Aucun commentaire:

Publier un commentaire