18 avril 2010

CAFFE dei CIOPI

J'ai pris une claque à l'italienne!
Fermé et remplacé par Capucine, jeune chef sarde qui cuisine des plats italiens


CAFFE DEI CIOPI

Je sais, c'est un des restos dont on parle en ce moment avec son petit côté mode et secret qui peut être agaçant. Mais si l'on s'intéresse à la cuisine et à l'ambiance - le principal - c'est vraiment une adresse qui assure.

On y est allé en ne réservant qu'un heure avant et déjà ça partait bien, vu l'étroitesse des lieux. Tous les produits sont frais et la plupart des plats à la minute. De plus, la carte est réduite donc ça fait beaucoup de bons indices. Comme chez Oliopanevino, on mange selon le marché et la région d'origine des cuisiniers. En l'occurrence, il s'agit de Federica et Fabrizio (si c'est pas italien!), un couple de cuistots qui se sont rencontrés à Paris. Elle, vient de Milan, lui, de Sicile. Et tous les deux font passer un véritable amour de leur métier et une tendre générosité. J'ai pas chialé mais presque.

En entrée, on a pris une burratta succulente avec des légumes grillés et de la bonne huile d'olive; simple et efficace. En plat, j'ai adoré mes linguines aux palourdes, pleines de goût et d'iode sans doute un bon fumet maison avec du vin blanc; et le risotto aux légumes était parfait au niveau de la cuisson, bien lié sans être trop gras avec des légumes frais faisaient l'effet d'un feux d'artifice de saveurs multiples et éclatantes. Malheureusement, il était un peu froid. Il a dû attendre les palourdes sur le comptoir. En dessert, j'ai tenu a goûter le Tiramisu minute. Il portait les qualités de son intitulé (moins sucré et moins flottard) mais plus fort en café (fait pour l'occaz) qui est une boisson que j'apprécie peu. Dont acte.
Pour continuer sur les points négatifs, il faut prévoir les inconvénients des tout petits restos : les gens qui attendent votre départ sur vos genoux; le comptoir s'il n'y a plus de place en table ou la réservation quasi obligatoire.

Tout ça ne ternit en rien la qualité de cette excellente table italienne. Ma seconde émotion après l'Oliopanevino de la grande époque. Je suis du coup très excité par une nouvelle adresse qui pourrait être du même calibre, Assaporare dans le 12ème.


Caffé dei Cioppi
159, rue du Faubourg-Saint-Antoine
75011 Paris
Tél : 01 43 46 10 14

Aucun commentaire:

Publier un commentaire