2 juillet 2014

Quindici

La Norma ou la norme?



Dernier projet en date de l’hyperactif Julien Cohen, ce resto-épicerie-traiteur monumental s'inscrit dans l'offre à grande échelle du centre commercial Beaugrenelle...dans le quinzième.



Apres l'ouverture d'établissements remarqués dans la gastronomie italienne, l’intrépide entrepreneur nous livre une version synthétique de son univers. Ses aventures passées (Grazie, l'Altro, Pizza Chic entre autres) s'inscrivaient dans le renouveau de la cuisine italienne de gamme. De la pizza aux pâtes en passant par les classiques, les ingrédients utilisés étaient plus qualitatifs et frais. Et tiraient les prix vers le haut.

Ici, on retrouve les codes utilisés dans ce segment (belle déco, produit de qualité) mais avec des options plus économiques. Grace notamment, à l'ouverture du comptoir à pizza et d'un espace snacking attenant à l'épicerie-librairie, devant le restaurant qui  face à la Seine, au 2eme étage du paquebot Beaugrenelle. Le voyage touristique fait ainsi tourner les chiffres, que ce soit pour la surface (700m2) ou les tarifs (des salades à 5€ ou des pizzas à partir de 10€).


Dans un esprit londonien mais en plus petit(!), le lieu mixe les ambiances et les envies. Pour ce qui nous intéresse, la street et le take away, on s'est installé sur les tables d’hôtes, entre le four à pizza et la vitrine de la trattoria. Accueil souriant et efficace pour nous proposer plats du jour (polpette), pizza à la part, focaccia, salades en pot ou à composer, dessert classique (tiramisu) ou créatif (crème citron, brioche italienne, madeleines, etc).


On a choisi une formule à 11€ assez bon marché avec entrée (au choix carpaccio, salade de pâtes ou de légumes grillés, etc)/pizza ou focaccia du jour/dessert et boissons. On peut aussi composer des salades au poids, des arancinis, des lasagnes et des plats du jour (polpetto, poulpe, etc). Changement de tarif: les formules ont pris 1€. La fraîcheur des produits et leurs préparations sur place donnent pas mal de saveurs. La pizza était un peu sèche; la salade un peu mouillée. Les propositions sont intéressantes et tout fait envie (sauf évidemment la focaccia Nutella, produit que Les Tasters évitent soigneusement). La Insalata farro (au thon) est bien relevée et les lasagnes sont bien crémeuses et fondantes.


Les pizzas al taglio sont réchauffées au grill, ce qui est bien mais ne vaut pas la sortie du four. Il faudra donc y retourner pour savourer - ou non -  la carte alléchantes (mozza di buffala, légumes grillés, ...).


Un petit tour à l'épicerie, pas seulement de produits italiens, à des tarifs assez intéressants. En effet, les sauces tomates en différentes textures, l’épeautre et la polenta française, les gressinis, sont à leur juste prix. Niveau chiffre encore, il y a près de 300 références dont du vin nature, des pâtes sans gluten, des bouquins/revues... A noter, une cave à vin réfrigérée. C'est peut-être le meilleur plan du concept, grâce notamment à l'enthousiasme de la responsable.


Le resto

Je n'allais pas m’arrêter en si bons chemins, j'y suis donc retourné pour taster le reste de la carte: Si la beauté du cadre et de la vue, surtout si vous allez la chance d’être près de la verrière, se ressent encore mieux ici,  les assiettes sont-elles à la hauteur (surtout qu'on est au 2e étage!).

Dans l'ensemble, ça se tient, jolies préparations, des produits de qualité comme le jambon et le fromage et quelques défauts.

Détail de l'assiette de charcuterie mêlée (le reste est mangé!). Les jambons et la mozza sont biens.


Un bar en filet, annoncé comme frais et qui se tenait bien. Etonnament , le meilleur plat grâce à l'assaisonnement et la petite sauce et aux épinards.

Pas mal du tout grâce au concassé et aux épinards
Les pâtes, parfaitement cuites manquait de gout, d'assaisonnement et de fromage.


Ah la belle couleur de la pizza! Belle pâte croustillante et moelleuse, garniture de qualité, le tout un poil sec et encore une fois, les tomates en retrait. Et pourtant les produits viennent d'Italie, vous les retrouverez à l’épicerie. J'ai préféré celle à l’artichaut cru et crème d’artichaut, sans fromage et donc peu écœurante.


Un océan de verdure pour couvrir la crème d’artichaut

Un classique également bien cuit mais la viande trop fraîche et donc trop dure manquait de tendreté.

Bœuf grillé et salade

Pour les desserts, sans être un spécialiste, le tiramisu se tient bien, généreux, peu sucré et aérien (9€). Le café (trop amer) et sa bouchée glacée pana en clin d’œil.




Un concept intéressant et innovant à Paris qui permet de manger à toute heure des spécialités italiennes choisies dans un cadre agréable à des tarifs abordables vu le cadre et la nature des ingrédients.


Quindici
7 rue Linois 75015 Paris
Tél:  01 45 78 21 22

Ouvert tlj

Vous pouvez lire l'analyse de Parisianavores à qui rien n'échappe.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire