2 novembre 2016

Onoto

Pépite sans pipeau



Attention UFO en vue! Au hasard d'un détour bien caché, j'ai relevé une version gourmande de l'étrange. Sous couvert de viandes argentines enfin abordables, se cache, tapis dans la forêt du XVIIIe, une adresse de voyage en format poche, qui envoie Sardaigne, Sicile, Venezuela et Caraïbe à table.





C'est à Esterelle Payani que je dois de découvrir un tel trésor. Cet ovni gastronomique est le fruit de l'amour, pour Berangel et Gaëlle, respectivement chef en solo et directrice de salle. La carte est donc ici celle du Tendre, entre souvenirs de voyage, mémoire de l'enfance, retour au pays natal et mariage avec la cuisine française, pour une cuisine familiale.


Tout, absolument tout, est fait maison, la bonite séchée en salaison hyper fondante, la fameux pain carasau pour lequel nous avons une affection particulière, la cecina plus rouge et bien poivrée, le pain a l'urucum (ou roucou), une plante d’Amérique du Sud qui a donné son nom au restaurant, et que nous utilisons parfois. Elle est d'ailleurs présente en pot et en grain dans la salle.

Thon maison!

La cecina du chef! Fondante....

Le menu est tellement alléchant qu'on ne sait pas par quoi commencer, ni même finir! En plus des suggestions du jour, très bon marché, la carte se compose d'entrées à partager: fricassée de pleurotes aux échalotes et pecorino, betterave à l'ail, salade à la poutargue au fenouil et origan, parilla, boudin au thym, poitrine de porc roulé aux herbes, etc...;  de 3 plats de différents morceaux de viandes argentines (noix d'entrecôtes, colita ou picanha), de pâtes Malloredus ou gnocchis et de desserts minute (mille-feuille de pomme flambée et confiture dulce de leche, gâteau maison au chocolat citron et dulce, figues glacées au miel et provolone, en plus du mien).

Selon les arrivages et l'inspiration, les plats changent et s'adaptent pour présenter un mélange d'influence en dehors des clichés et des habitudes françaises (et il y en a!). Même les vins s'ouvrent à d'autres horizons que le Malbec.

Le repas:
Par affect, j'ai choisi le "Duo de fromages rôtis aux herbes", un pecorino et un provolone sur un pain carasau maison. Une version plus épaisse en fait, pour mieux contenir le fromage, avec une petite salade verte bien assaisonnée. Elle me faisait plus penser aux galettes crétoises. L'ajout du thym citron donnait encore plus de méditerranée dans l'assiette

Pane carasau 100% maison et duo de fromage aux herbes (thym citronné)

Puis une Noix d'entrecôte (plus persillée et fondante que la picanha) à la sauce chimichurri (composée uniquement d'huiles et d'herbes, sans la trahison de la tomate et des oignons) accompagnée d'une fricassée de champignons aux pommes de terre, servi en cocotte à part et d'une salade verte. La cuisson était parfaite, exactement comme je l'avais demandé, saignant +. Parfait pour donner de la saveur en respectant la texture souple du steak, dont l'épaisseur permet d'avoir de la mâche et du plus de goût. J'ai adoré la fricassée, bien "glacée" en cuisson.

Trio gagnant pour la noix d'entrecôte & ail en chemise

Malgré le manque d'appétit, je n'ai pu  résister à l'Ananas rôti au thym citronné et flambé à l'amaretto. Une sorte de gourmandise en hommage au Vénézuela. Le thym poêlé était assez étonnant par sa texture craquante et la crème au siphon apportait du lien à l'ensemble, comme le jus, à manger à la petite cuillère.



La rue est calme, au moins autant que la salle, ce qui laisse la possibilité de découvrir ce couple fou, de cuisine avant tout mais si gentil et généreux qu'on a plus envie de partir, à moins peut-être d'avoir goûter à tous les plats. Ce qui en fait beaucoup, pour notre plus grand plaisir....

Onoto
Cuisine familiale
229bis rue Marcadet 75018 Paris
Tel: 01 46 27 65 63
Metro: Guy Môquet, Lamarck-Caulaincourt
Facebook

Ouvert du mercredi au samedi midi et soir, lundi soir et dimanche midi

Plat du jour 11,50 €, menu midi 13,50 €, entrées 6.5€ à 14€, viande de 17.5€ à 24€, pâtes 13.50€, dessert 6.50€ à 7.50€
L'anans était flambé à l'amaretto! Video sur notre chaîne youtube
Dès le printemps la fenêtre s'ouvre et les pailles partent en voyage!
Pain maison à l'urucum
Le roucou ou Urucum qui a donné son nom au restaurant

Aucun commentaire:

Publier un commentaire