19 décembre 2010

CA BUCHE A PARIS


Un petit message pour les fêtes afin de vous donner du courage.

Pour ceux qui comme moi ont la chance d'être en charge de la bûche de Noël, je tiens à vous donner quelques éléments pour vous aider (ou vous faire encore plus hésiter). L'astuce et le bonheur consiste évidemment à goûter les desserts - en part- chez vos pâtissiers préférés.

Cette année, j'avais décidé d'aller chez Conticini mais la découverte d'Un dimanche à Paris m'a conduit à aller voir ce qui s'y tramait.
Grâce à la gentillesse et à l'esprit d'ouverture de Quentin Bailly (le chef pâtissier), j'ai eu l'occasion d'assister à une dégustation de bûches en présence du prestigieux pâtissier conseil Franck Michel.
Il y a deux propositions, une moderne, originale et une plus classique. Malin. Les deux sont très belles, ce qui est fondamental pour ce genre de dessert. Placée en fin de repas, elle en constitue le final à la manière d'un feu d'artifice. La première, drapée dans son magnifique manteau blanc avec pour bijoux une pointe de feuille d'argent et un médaillon en chocolat blanc, propose une association de fruits de saison (figues, abricot, orange) confits sur une pâte craquante et sous une arche de pain d'épices. Le goût est frais, grâce à la crème et parfumé. Idéal pour ceux qui veulent changer pour une note fruitée presque comme un goûter gourmand d'hiver.

Le second est encore plus représentatif du style repéré dans les autres oeuvres de l'artiste. Des couches puissantes et bien marquées en goût, un biscuit craquant et original, des arômes de fruits travaillés pour apporter les saveurs. Et le résultat est à la hauteur. Quel plaisir dans ces associations! Le biscuit est une merveille, craquant et vient en opposition à la mousse au chocolat au lait; le coulis de framboise léger comme une feuille d'automne apporte son acidité à la crème de Tonka; la poudre d'amande adoucissant le tout. En ce sens, je l'ai trouvé plus originale qu'elle n'y parait.
Voilà, à vous de voir à quelle crème vous voulez être mangé!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire