13 avril 2018

Café Lai'tacha, le traiteur gastro franco-taïwanais

A s'en lai'tcher les doigts?



On pourrait l'appeler la Dame de Taïwan, Adeline Grattard, récemment étoilée pour son resto de Bao, vient d'ouvrir une nouvelle adresse franco-taiwanaise détonnante (je vous refais pas le coup de l'Asie-mutée).



Traiteur, gastro, resto, tapas, café, fusion, classe, salon de thé chinois tout à la fois! 



Si la cuisine chinoise se résume aux adresses du 13e, alors préparez-vous à un "sacré" changement.
Déjà cela ne ressemble pas à un restaurant... mais à une chapelle design. L'agence qui a réalisé le décor a mis les petits plats dans les grands bacs. Place au volume, physique (visez la hauteur de plafond et la mezzanine) et sonore (musique techno-cool).




Un (trop?) long comptoir fait face à une tablette de même taille en mange-debout. Trop long, comme mes articles, parce que la vente à emporter ne remporte pas le succès escompté, par rapport au service à table. En France, on est street food assis....!
Et bien que le confort ne soit pas au top, à cause des bancs à partager plutôt glissants, l'atmosphère est paisible et relax. Et le service attentif.


9 avril 2018

Itacoa, tapas gastronomique façon mappemonde

IT à manger


La rue Saint-Denis change d'humeur - et de mœurs - en accueillant un bar à tapas bistronomique. Changement de brigade qui passe du bouge au rouge qui tâche pas.



Du tapin au tapas, avouez que ça surclasse! En mode chef de partie... fine. Car la nouvelle toque de ces Dames est un beau gosse brésilien, genre mac doué, ex second au GrandCoeur, Rafael Gomez. Passé entre les mains de prestigieux chefs américains. Destiné...

Ancien protégé de la bande de Mauro Colagreco, dont le réseau s'étend de New-York à l'Europe.
Un sacré pistolet, habitué des grandes tables du monde qui monte ici sa première affaire.
Une petite adresse d'une trentaine de couverts, quasiment uniquement en table haute, chaleureuse et végétalisée.

Resto nouveau
Déco différente

31 mars 2018

Ground Control 2

2e ground!


On avait perdu le Control ! Et sur la même fréquence, les stands ont réouverts. Reçu 5 sur 5!


Toujours axé sur la street food de qualité, les animations, la terrasse immense, l'univers voyage vintage (avec une cabine d'avion reconstituée!) sans oublier les nouveautés... 

Le Frikeh syrien

Une radio FM qui émet sur place et sur les réseaux, 2 bars, un fleuriste (Mama Petula), etc, mais aussi la transformation de la halle attenante en food hall, comme au dit maintenant. C'est couvert et il y fait bon, ce que demandait le peuple.


24 mars 2018

Pita Paris, le roi du sabich

Les langues se "deli"



Mais qu'est ce que c'est que ce "sabir"? 

De la street food israélienne - autrement dit dans le tempo actuel - décomplexée et roborative


C'est bon comme là-bas non? Labaneh

Simple, frais, complet, riche et végétarien! Habituellement aux aubergines sautées et aux œufs, il peut dans sa version totale être garni de houmous, pomme de terre, cornichons au sel, chou, tomates plus tahini & amba en sauce. En haut du panier!



17 mars 2018

Lamée, pain et tartines d'artisan sur un fil

Affutée!


Du vert!

Des bons sandwichs, on en a vu. Et on en verra... Mais réalisées avec du bon pain frais au levain entièrement fait maison de manière artisanale, c'est moins fréquent.


Et c'est vite vu! On y va vraiment, sans baver, mais avec nos lunettes de Tasters.


Ciabatta maison!

Pour profiter du travail amoureux sur des matières vivantes, des produits bruts avec l’âme d'un artisan convaincu: Farine de moulin bio française, levain de seigle maison, ingrédients terroirs de qualité (jambon Prince de Paris, Gruyère suisse d'alpage, cornichons Maison Marc, thon La Guildive, poivre au moulin, etc...)



10 mars 2018

FEU, la volaille à tire d'aile !

Rallumez le feu!


La street food francaise?

Oui mais le feu vif, le feu fort voire follet, le rouge même plutôt que le vert


Car même si cette rôtisserie déguisée en comptoir de street food sert des salades et du veggie, c'est la viande et notamment la volaille qui prend son envol.

Boeuf sauce au poivre, le feu en bouche?


Et puis la cuisson principale est la plancha. Plus simple au niveau des autorisations à Paris d'où le détournement. En assiette, en sandwich (pour profiter du pain maison bio au sarrasin) ou en salade. Dans un quartier d'anciens bouchers, d'artisans, le lieu fait le lien avec les grands restaurants qui apparaissent autour (Clover Grill, Yam'Tcha, La Régalade, La Dame de Pic, etc...)

3 mars 2018

Les nouvelles boulangeries de Paris!

Chacun cherche son pain




Et oui, les artisans reviennent au boulot, les mains dans le pétrin et le nez dans la farine
Après les dérives des années 1990/2000 voire de l'industrialisation galopante du métier ces dernières années, des artisans sérieux et passionnés reprennent du plaisir à préparer à la main. Ou du moins à fabriquer une bonne partie maison. Le vent ainsi que levain a tourné!

Pour éviter les boulangeries dont 70 à 80% de leur production est soit surgelée, soit en pré-mix - notamment sur les viennoiseries et malgré l'affichage de la petite étiquette disant le contraire - et ne plus serrer les miches en entrant dans ces commerces, il ne suffit plus de se fier à l'allure, à l'apparence ancienne et de quartier des boutiques.

Croissant bicolore framboise au beurre frais
BO&MIE
Le mieux est d'aller fouiner dans leurs réserves, leurs vitrines, leurs fournils si possible et repérer les sacs de farines et le matériel. Car même au goût ou à l'apparence, la différence est parfois difficile à établir, notamment pour les préparations industrielles de qualité (type hôtel).


Le pain au chocolat de Mamiche


Voici une sélection des nouveaux établissements que nous avons taster bien entendu. N'oubliez pas de nous signaler les changements par rapport à nos passages.


24 février 2018

La Maison de la Poutine, article garanti sans jeu de mots québécois facile (et sans tabernacle)

Quebec salé



Vous l'attendiez pas celle-là. Une maison bleue spécialisée dans une recette typique québécoise

Non, en matière de street food, on a pas tout vu. Il n'y a pas que le Proche-Orient ou l'Asie, en pleine déboulade à Paris



Certes, on est loin des tendances healthy californiennes ou méta-orientale à épices. Place au "comfort", à la générosité, au  crémeux fondant qui tient au corps.