19 janvier 2019

The Hood, en version 2, la renaissance

Mets ta capuche!




Retour dans le quartier The Hood 3 ans après le 1er article. C'est d'ailleurs à leur invitation que j'ai effectué ce come-back en guise de challenge.


Bon moyen de voir comment la scène café évolue depuis ces années, depuis les débuts. Certes, c'est un exemple mais le lieu voulait présenter et représenter autre chose: une idée anglo-saxonne d'une coffee house (ou coffee shop, terme souvent dévoyé).


Yoga bowl & oeuf de 100 ans
On prend le temps!

Pour les anglais, ce genre d'adresse incarne un lieu de vie, ouvert sur la ville, sur les passions des propriétaires, tourné vers l'art et la création, et destiné à se transformer selon les souhaits du public. Un espace qui matérialise un esprit et dont il peut s'accaparer. Bien dans ses baskets et son quartier (hood). Et bien dans son assiette, ou même dans sa tasse. Capuche (capuccino) sur la tête. Sweat (hoodie) sur les épaules On est loin des lieux "à la française" où l'on doit accepter totalement dans la tête du patron.

Tout en assumant une référence à la cuisine "asiatique" (Hong Kong, Vietnam, chine, Corée, etc.), pensée et exécutée par son emblématique chef aux origines vietnamiennes, Khan-ly Huyn (@cheflymalaya sur Instagram). La mise en avant de sa victoire à Masterchef ne vient que souligner sa formation classique française. En fait, à l'image du lien sa carte est une cuisine de rencontre...

La belle texture du congee, servi toute la journée!

Alors, on joue au jeu des 7 différences?

21 décembre 2018

Magnà, pizza et portefeuille

C'est plié!




Ça vous fait rire? Pourtant ce n'est pas plié en 2 mais en 4, que vous allez retrouver ces pizzas!

Ou bien roulé par terre, pour venir croquer des ces rotolos au dessus du lot.



Bien dans le mouvement du retour à Naples, cette adresse de street food, revient aux origines. Celles où l'on mangeait avec ses doigts.

Sans renier sur la recette. La pâte est moelleuse et élastique, la corniche présente, la cuisson au four italien (électrique). Juste la taille est contenue pour éviter de se retrouver avec un parchemin. Comme l'empatement est bien mené, on se retrouve le ventre léger.

15 décembre 2018

Tempi lenti, l'Italie sans la montre

On ne dira pas tant pis




Dans une ville au rythme effréné, il est bon de trouver le temps long (tempi lenti). C'est pourquoi on s'est empressé de taster cette nouvelle adresse italienne!

Hors du centre, hors du cadre, hors de la tendance flashy Italie du moment



Francesca (ex Petit Capri VIe) et Silvia ont roulé leur bosse en France avant d'acclimater leur cuisine du soleil. C'est donc sur de leur force qu'elles ont ouvert Tempi Lenti. Un restaurant simple, au décor de café brasserie moderne - avec bar et baies vitrées - qui pose et impose sa marque.
Une cuisine familiale de terroir où le mijoté ne fait pas sa mijorée: ragoût, abats, pommes de terre...


On.passe ainsi du Caprino, poivrons rouges, sauce verte à l'oeuf au plat sur blettes et parmesan, en entrée.

7 décembre 2018

Sumac, le Liban moderne

Sumac cantine libanaise contemporaine


Croissant zaatar!

Si la méditerranée se visite, sa cuisine se revisite aussi! Et n'échappe pas à la tendance de la modernisation hors clichés, y compris en cantine-café.


Superbe soupe de lentilles
Ici, les épices aussi sont ciblées. Sans souci. Grâce à un arrivage en direct d'une production artisanale. Le "citron des montagnes" s'associe à merveille aux recettes françaises (sandwich baguette où il est intégré), libanaises classiques (taboulé) ou contemporaines (le même en version kale). Et sert surtout à parfumer le zaatar...

Les excellents maamouls
recette de famille

Certes, on retrouve la salade fattouche (à la mélasse de grenade), le homous (comme jamais aussi crémeux), un taboulé parfait, du babaghanouj (purée d'aubergine) parfumé, de la moudardara subtile (salade de lentilles et riz, oignons croustillants), excellentes batata (pomme de terre) parfaitement assaisonnées avec coriandre, ail et paprika, etc. Et une vraie gourmandise sur le falafel. La boulette, plus grande et seule en scène, montre leur savoir-faire.

Un essai de tarte fine zaatar

1 décembre 2018

La Fine Mousse, pour un bon bain de bières

Dans ma bulle!



Branchées sur la "FM", les mélodies en sous-sol qui s'échappent de leur cave donnent de la couleur et de l'espace au restaurant dédié à cette boisson dorée.



L'établissement situé en face de leur bar, fait bonne figure pour déguster toutes sortes de bières artisanales. Ici, la petite mousse se fait expansive. Beaucoup de choix, une cave de vieillissement en dessous (je savais même pas que ça existait!) et surtout un menu en accord avec les mets. Pas de prise de bec, sauf pour les 10 qui servent au bar les liquides.


24 novembre 2018

Pastificio Paris, bonne pâte!

Paris gagné!



On peut dire que ça faisait longtemps qu'on l'attendait celui-là! Un an et demi pour être précis.
En bavant devant les photos de leur compte Instagram. Des plats de pâtes soignées, colorées, artisanales et faites à la main. 


Quelques passages dans la rue du resto, vitrines peintes, carton plein la salle abandonnée n'ont fait qu'entretenir le mystère. Des messages en DM l'ont prolongé...



Et puis soudain l'éclair. Il y a une semaine, la vigie foodie, comme un réveil, a sonné. C'était l'heure...de la réouverture. Fini l'ex resto de brunch.

Les 2 associés italiens - armés de leur machine à fabriquer des pâtes de farines bio, extrudées au bronze - ont sorti les couteaux et les menus.
Le rideau s'est levé. Le scénario repose sur quelques lignes: de simples recettes italiennes de régions aux produits frais de saison. De quoi casser 3 pattes à un canard.


17 novembre 2018

46 and 3rd, à la croisée des chemins

New Kid on the block!




La série continue avec une ouverture toute en discrétion d'un restaurant de comfort food US habillé en restaurant


Ça rajeunit sec en restauration en ce moment à Paris. Plus les cartes raccourcissent, plus les formats changent!


Ni coffee shop ni brasserie, ce restaurant reprend les codes de la cuisine anglo-saxonne. Avec un nom pareil, on ne pouvait s'attendre à un boui-boui parisien. Bien que l'anglais soit privilégié, on y parle plusieurs langues dont le turc!

Un bistro? Un resto? Un café?

Du brunch "all day" qui va chercher loin avec des recettes de petits-déjeuner à l'australienne: composés, construit, nourrissant, variés. Et 3 propositions à déjeuner en mode resto, préparé minute par la talentueuse chef Danielle, de San Francisco.
Son savoir-faire acquis au Cordon Bleu (où elle a rencontré la patronne Serra) et dans un gastro, lui ont donné la technique pour aller loin. Et plus de liberté. Rien ne la "block", pour reprendre l'idée du titre.

9 novembre 2018

Le Favori, le sandwich en mode estaminet

Le casse-dale décomplexé


Avec son nom de héros français, ce repère à sandwich fait un pied de nez aux challengers anglo-saxons.

Pour se la jouer à La Belmondo. On aurait pu l'appeler le magnifique. Ambiance franchouille assumée, décontraction totale mais sans oublier les fondamentaux.


Citronnade maison & moelleux
chocolat gourmand

La 1ere réussite a été de donner un peu d'espace à ce couloir étroit que l'on connaissait sous l'ancienne direction, Thank you my deer.
Toilé cirée, formica, trancheuse, journal du jour, jambon-beurre, café-croissant ... les souvenirs remontent en observant l'absence de déco d'archi. Une bonne gueule d'atmosphère. Un peu aussi comme en Italie, où l'on mange sans chichi, sur une table posée devant la vitrine, les produits qu'on est fier de présenter.